L’association MAB France une nouvelle page s’écrit pour le MAB en France

Parue au journal officiel le 10 juillet dernier, l’association MAB France devient la structure qui portera les activités du comité français du programme MAB l’Homme et la Biosphère.

Ce comité est chargé de veiller à la bonne mise en œuvre du programme de l’UNESCO pour lequel la France s’est engagée. Depuis sa création, en  1971, le comité était appuyé dans sa gestion et son organisation par la Commission nationale française pour l’UNESCO, la CNFU, à l’instar des autres programmes internationaux de l’UNESCO ayant une représentation nationale.

Avec l’appui des ministères dont la responsabilité du comité français dépend, de l’INRA qui a accepté d’héberger son siège social, l’association MAB France a été créée. Elle regroupera les structures support des Réserves de biosphère, les organismes scientifiques et techniques intéressés par le programme sur l’Homme et la Biosphère, ainsi que les personnalités et amis des Réserves de biosphère.

La création du Comité national pour le MAB relève de l’organisation interne de chaque Etat. En France, il est composé de personnalités scientifiques, de représentants des départements ministériels (affaires étrangères, environnement, éducation nationale et recherche), d’organismes scientifiques et techniques (CNRS, INRA, CIRAD, Muséum national d’Histoire naturelle, universités, IRD), de réseaux de gestionnaires d’espaces protégés et de représentants des Réserves de biosphère.

L’association MAB France a été créée le 10 juillet 2015, pour regrouper le réseau français des Réserves de biosphère et ses parties prenantes : chercheurs, presonnalités et institutions, actifs en faveur du Programme MAB en France et de sa mise en oeuvre.

Un bureau a été constitué:

Les nombreux partenaires du comité français du MAB qui l’ont accompagné depuis sa création, sont invités à rejoindre cette association pour permettre à la France de conserver la reconnaissance qu’elle a acquise à l’échelle internationale, largement saluée par son retour au sein du Conseil  international de coordination du programme MAB, à renforcer le réseau français des Réserves de biosphère et à diffuser les leçons retenues pour un développement durable des territoires respectueux de l’homme et la biosphère.

 

Réseau mondial :

MAB-International